Acteurs du recensement

Dr Somphouthone PHIMMACHAK

Santé Animale

Doctorat (2010-2015) au Département de zoologie, Faculté des sciences, Université Kasetsart, Bangkok, Thaïlande. Sujet : « Diversité des espèces et écologie des populations du genre de triton asiatique Tylototriton Anderson, 1871 au Laos ». Encadrants : Anchalee Aowphol et Bryan Stuart.

Maître de conférences au Département de biologie, Faculté des sciences naturelles, Université nationale du Laos. Responsabilités d’enseignement et de recherche sur la biodiversité, l’écologie et la conservation des amphibiens et des reptiles. Depuis mars 2016.

Contact : somphouthone26@hotmail.com

Dr Oudomphone INSISIENGMAY

Santé Environnementale

Botaniste, docteur du Muséum National d’Histoire Naturelle. Spécialité : Science de la nature et de l’homme. Sujet « Systématique du genre Keampferia L. (Zingiberaceae) au Cambodge, au Laos et au Vietnam ».

Directrice du centre de recherche en sciences naturelles du Cabinet de l’Académie des sciences et de la technologie du ministère laotien de l’éducation et des sports.

Coordinatrice du projet « les études des plantes médicinales aux Nord du Laos », mené en partenariat avec l’Université Nationale du Laos et le département Ethnobotanique, Institut de l’écologie et des ressource biologique, Académie des Sciences et de la Technologie du Vietnam (2019-).

Coordinatrice du projet « Botanical study of the Eriocaulaceae, Bambusoideae (Gramineae) and Zingiberaceae in Indochina (Cambodia, Laos and Vietnam) » dans le cadre du programme Sud Expert Plantes Développement Durable (SEP2D-2018-2020).

Contact : oudomphoneinsisiengmay@gmail.com

Pr. Mayfong MAYXAY

Santé Humaine

Il a obtenu son diplôme de médecin à l’Université des sciences de la santé (UHS) de la République démocratique populaire lao en 1993 et a travaillé à l’UHS et au service pédiatrique de l’hôpital Mahosot à Vientiane de 1994 à 1997. Durant cette période, il a obtenu une bourse du gouvernement allemand (GTZ) pour faire une maîtrise en médecine tropicale à la Faculté de médecine tropicale de l’Université Mahidol, en Thaïlande.

En 1998, il a été promu et élevé au rang de clinicien en médecine tropicale de la même faculté. Il a terminé son doctorat avec une recherche intitulée « Falciparum malaria antigen and antibody profiles in vivo and antimalarial stage specificity in vitro » en 2001.

En 1999, il a cofondé une unité de recherche clinique appelée « Lao-Oxford-Mahosot Hospital-Wellcome Trust Research Unit ou LOMWRU » à l’hôpital Mahosot, à Vientiane, en République démocratique populaire lao. Le Pr Mayfong a dirigé des essais cliniques d’antipaludéens et d’autres recherches cliniques de terrain au Laos depuis 2000.

Entre 2002 et 2006, il a effectué sa formation de boursier du Wellcome Trust en médecine tropicale clinique avec la recherche intitulée « Études cliniques et de laboratoire pour guider la politique nationale laotienne en matière de médicaments antipaludiques », qui était associée aux universités de Mahidol et d’Oxford. Les résultats de ses recherches ont conduit au changement de la politique nationale laotienne de traitement du paludisme falciparum non compliqué, qui est passée de la chloroquine et de la sulfadoxine-pyriméthamine aux ACT (artéméther-luméfantrine) en 2005.

Il est la personne clé qui a créé le premier comité d’éthique laotien en 2002 et le premier journal médical laotien en 2009.

Récemment, il a cofondé une unité pour les preuves et les politiques en matière de santé (UHEP) à l’Université lao des sciences de la santé et au ministère de la Santé, dans le but d’en faire une plateforme pour l’analyse des preuves scientifiques et économiques en matière de santé, pertinentes pour les politiques, afin d’aborder les principaux problèmes de santé publique au Laos.

Les intérêts de recherche particuliers du professeur Mayfong comprennent la résistance aux médicaments antipaludiques et la résistance aux antimicrobiens (RAM), les causes de la fièvre, la septicémie, la dengue, les infections à rickettsies, la mélioïdose, la leptospirose, l’infection par le virus de l’encéphalite japonaise et le béribéri infantile.

Actuellement, il supervise l’équipe de recherche de l’UHS pour mener des recherches sur le COVID-19 au Laos. Jusqu’à présent, il a publié 184 articles, qui sont indexés dans PubMed. Chaque année, il supervise environ 15 à 20 thèses d’étudiants en médecine, de master et de doctorat, de résidents et de boursiers.

Contact : mayfong@tropmedres.ac

Botaniste, docteur du Muséum National d’Histoire Naturelle. Spécialité : Science de la nature et de l’homme. Sujet « Systématique du genre Keampferia L. (Zingiberaceae) au Cambodge, au Laos et au Vietnam ».

Directrice du centre de recherche en sciences naturelles du Cabinet de l’Académie des sciences et de la technologie du ministère laotien de l’éducation et des sports.

Coordinatrice du projet « les études des plantes médicinales aux Nord du Laos », mené en partenariat avec l’Université Nationale du Laos et le département Ethnobotanique, Institut de l’écologie et des ressource biologique, Académie des Sciences et de la Technologie du Vietnam (2019-).

Coordinatrice du projet « Botanical study of the Eriocaulaceae, Bambusoideae (Gramineae) and Zingiberaceae in Indochina (Cambodia, Laos and Vietnam) » dans le cadre du programme Sud Expert Plantes Développement Durable (SEP2D-2018-2020).

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...